UMM - LOGO vertical ROUGE.jpg
COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LE DIABETE
UNIVERSITE MAHMOUD EL MATERI

Diabète:
Actualités préventives et thérapeutiques

Samedi 27 novembre 2021 - 08:30
Golden Tulip El Mechtel - Salle Crystal

ARGUMENTAIRE

Le diabète est une maladie non transmissible évolutive et chronique qui se caractérise par des niveaux élevés de sucre dans le sang, et qui peut entraîner des complications de santé à long terme. Les rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de la Fédération Internationale du Diabète (FID) présentent tous deux une nette augmentation du nombre total de diabétiques dans le monde durant la dernière décennie. De 285 millions de personnes diabétiques en 2010, on atteint 463 millions (soit 8,3 %) en 2019. Un adulte sur 11 souffre donc de diabète dans le monde, un constat qui a doublé depuis la fin du siècle dernier. Le diabète de type 2 est le plus répandu: on estime qu’il touche environ 90 % de toutes les personnes diabétiques. Il est à noter que la moitié des adultes diabétiques, soit 232 des 463 millions touchés, a passé l’année 2019 sans savoir qu’il vivait avec le diabète.

 

Chez les enfants et les adolescents, l’incidence du diabète de type 1 est en hausse dans bon nombre de pays, surtout chez les moins de 15 ans. Le nombre de diabétiques de type 1 de moins de 20 ans est ainsi estimé à 1 110 100 dans le monde. L’augmentation annuelle globale est estimée aux alentours de 3 %, avec d’importantes disparités géographiques. Le diabète de type 2, touche, lui aussi, de plus en plus fréquemment, les enfants et les jeunes, alors que précédemment il s’observait surtout chez les personnes âgées ou d’âge moyen.

Selon l'OMS, le nombre de personnes vivant avec la maladie augmente sur tous les continents, mais la prévalence du diabète a augmenté plus rapidement dans les pays à revenus faibles et intermédiaires que dans les pays à revenus élevés. En Afrique, la prévalence est passée de 3,1% en 1980 à 7,1% en 2014. Le continent africain compte parmi les trois régions les plus touchées dans le monde (avec l’Asie du Sud-est et la région méditerranéenne orientale, respectivement 7,8% et 4,5%).

En Tunisie, le diabète est un véritable problème de santé publique. En effet, sa prévalence avoisine les 19,8% de la population. Les prévisions statistiques évoquent 27% à l’horizon 2027 pour atteindre plus d’un quart de la population. Cette pathologie coûte des vies et pèse lourd sur l’économie et la santé publique en Tunisie.

De plus, le coût de la maladie explose avec la prise en charge des multiples complications qui nécessitent dans la plupart du temps des hospitalisations récurrentes. Ces dernières sont nécessaires chez les patients dont le taux de glycémie est déséquilibré. Plus de 75% des dépenses publiques directement liées au diabète concerne la prise en charge des complications de la maladie, notamment les hospitalisations qui suivent les épisodes cardiovasculaires. Afin de réduire à la fois les complications de la maladie et les coûts de prise en charge y afférent, il est recommandé de le traiter de façon précoce et optimale.   .

Le diabète figure parmi les cinq premières causes de mortalité, dans notre pays, et serait à l’origine de 8,1% des décès chez les femmes et 5,7% chez les hommes. Pourtant, la Tunisie a lancé un programme national de lutte contre le diabète depuis plus de 30 ans, mais il semblerait qu’il n’a pas donné les résultats attendus.

La prise en charge du diabète et des pathologies métaboliques restent des priorités de santé publique sur notre territoire. 

Notre colloque scientifique a pour but de traiter tant les aspects physiopathologiques que les aspects innovateurs et thérapeutiques relatifs au diabète. Pour traiter de ces sujets fondamentaux, des spécialistes présenteront les recherches les plus actuelles et pourront échanger entre eux, avec la communauté scientifique tunisienne, ainsi qu'avec nos étudiants des filières paramédicales.

Cette journée de rencontres scientifiques s’articulera autour des thématiques suivantes :

- Session inaugurale : Nouveautés thérapeutiques en diabétologie

- Session 1 – Actualité en diabétologie : Epidémiologie et prise en charge

- Session 2 – Actualité en diabétologie : Risques et complications

PROGRAMME

08:30
ACCUEIL ET INSCRIPTION
09:00
ALLOCUTIONS D'OUVERTURE
 
  • Madame Anissa el Materi Hached, Présidente de l'Université Mahmoud el Materi
  • Docteur Tarek Ben Naceur, Directeur régional de la santé de Tunis
  • Docteur Mongi Hassouna, Doyen de l'Institut des sciences paramédicales de l'Université Mahmoud el Materi
10:00
 
SESSION INAUGURALE - NOUVEAUTES THERAPEUTIQUES EN DIABETOLOGIE
Modérateur : Docteur Ridha Mokni (Maître de conférences, Enseignant-chercheur en physiologie et physiopathologie de la nutrition humaine)
  • Diabète et obésité: Leurres lipidiques, une nouvelle arme contre l'obésité, Professeur Naïm Khan (Professeur des universités en physiologie à l'université de Bourgogne, Lauréat du prix "Alimentation Nutrition" de l'académie de médecine pour ses travaux de recherche sur l'obésité)
  • Usage de la phytothérapie dans la régulation d’un diabète sucré,  illustré d’un exemple clinique d’un pied diabétique, Docteure Chedlia Ben Youssef (médecin
    phytothérapeute, Clinique Carthage)
  • Microbiote et diabète : Enjeux thérapeutiques et pronostics, Professeur Jaafar Heikel (Professeur de médecine et d'épidémiologie, Spécialiste en maladies infectieuses et santé publique - Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé, Université internationale de Casablanca, Maroc)
  • Nouvelles technologies dans la gestion du diabète de type 1, Docteur Oussama Guedria (Manager du département diabète, société CHP)

DISCUSSION SESSION INAUGURALE
11:30
PAUSE CAFE
12:00
SESSION 1 - ACTUALITE EN DIABETOLOGIE:  EPIDEMIOLOGIE ET PRISE EN CHARGE
Modératrice : Docteure Refka Mouelhi (Docteure en génie biologique, Enseignante-chercheure rattachée au Laboratoire Asyllia Polla de recherche interdisciplinaire en sciences de la santé de l’Université Mahmoud el Materi)
 
  • Epidémiologie et prévention de diabète Type 2 : revue de la littérature scientifique, Docteure Mouna Safer (Assistante hospitalo-universitaire, Médecine préventive et communautaire, Observatoire
    National des maladies nouvelles et émergentes)
  • Diabète de type 1 chez l'enfant: diagnostic et actualités thérapeutiques, Docteure Leila Essadem (Maître de conférences agrégée, Endocrino-pédiatre, Hôpital d’enfants Béchir Hamza – Lauréate en 2018 du Prix Sanofi pour la Recherche en Diabète.)
  • Prise en charge personnalisée du diabétique, Professeure Chiraz Amrouche (Professeure agrégé en nutrition et maladies nutritionnelles, Institut national Zouhair Kallel de nutrition et technologies alimentaires)
 
​DISCUSSION SESSION 1
13:30
 
DEJEUNER


15:00
 
SESSION 2 - ACTUALITE EN DIABETOLOGIE: RISQUES ET COMPLICATIONS
Modérateur : Docteur Bilel Arfaoui (Assistant hospitalo-universitaire, Médecin capitaine au service de médecine interne de l’Hôpital Militaire, Tunis)
  • Covid19 : quels risques pour les personnes diabétiques ?, Professeure Jalila Ben Khlil (Professeure, Réanimatrice, Hôpital Abderrahmane Mami, Ariana – Porte-parole de la commission scientifique de lutte contre le coronavirus)
  • Rétinopathie diabétique, Professeure Asma Khallouli (Professeure hospitalo-universitaire en ophtalmologie, Hôpital militaire, Tunis)
  • Prise en charge de la néphropathie diabétique, Professeure Amel Harzallah (Professeure agrégée en nephrologie, Hôpital Charles Nicolle, Tunis)
 
DISCUSSION SESSION 2
EN PARALLELE DE LA SESSION 2 (SALLE SAPHIR) - ATELIER (SUR INSCRIPTION)

Soins du pied diabétique : les pansements intelligents, Docteur Walid Sammoud (Assistant hospitalo-universitaire, hôpital militaire)


16:30

RESTITUTION ET CLÔTURE
  • Docteure Halima Ben Hmad (Docteure en sciences biologiques, Enseignante-chercheure rattachée au Laboratoire Asyllia Polla de l'Université Mahmoud el Materi)
  • Madame Nourane Ben Amor (Etudiante en 3e année de Licence en nutrition humaine à l'Université Mahmoud el Materi, présidente du Club étudiant Culturama pour les actions scientifiques et culturelles)

GALERIE PHOTOS

ORGANISATEURS

LOGO complet.jpg

Ce colloque est organisé par l'Université Mahmoud el Materi et notamment par le Laboratoire Asyllia Polla de recherche interdisciplinaire en sciences de la santé, avec la participation du Club étudiant Culturama pour les actions scientifiques et culturelles.

  • L'Université Mahmoud el Materi est la première université privée tunisienne qui s'est spécialisée dans l'enseignement paramédical, et plus largement dans le domaine sanitaire et social, à travers son Institut des sciences paramédicales. L'institut propose 6 licences en sciences paramédicales (sciences infirmières, anesthésie-réanimation, physiothérapie, obstétrique, nutrition humaine et gériatrie) et 2 masters (master en préparation physique et master exécutif en management des organisations sanitaires et sociales). Depuis plusieurs années, l'Université a entamé une réflexion approfondie en matière de recherche et innovation. En savoir plus.

  • Le Laboratoire Asyllia Polla de recherche interdisciplinaire en sciences de la santé a été créé en 2020. Il intervient sur 5 axes de recherche: (i) Corps et santé​, (ii) Environnement et santé, (iii) Nouvelles technologies appliquées à la santé, (iv) Politiques publiques et sociologie de la santé, (v) Histoire et philosophie des sciences de la santé. En savoir plus.

  • Le Club Culturama pour les actions scientifiques et culturelles est un Club UMM - un club étudiant de l'Université Mahmoud el Materi. Il a pour objet de promouvoir et organiser les actions scientifiques et culturelles auprès des étudiants de l'université et au-delà.

Comité scientifique
  • Dr Mongi Hassouna (Doyen Institut des sciences paramédicales)

  • Dr Halima Ben Hmad (Enseignante-chercheure, Laboratoire Asyllia Polla)

  • Mme Sonia Ennaifer (Enseignante, Nutritionniste, Coordinatrice des Clubs UMM)

  • Pr Jalila Ben Khelil (Professeur, Anesthésie-Réanimation, Hôpital Abderrahmane Mami,
    Ariana – Porte-parole de la commission scientifique de lutte contre le coronavirus)

  • Pr Taoufik Najjar (Professeur, Gastro-entérologie)

  • Dr Bilel Arfaoui (Assistant hospitalo-universitaire, Médecine interne)

  • Dr Montassar Mabrouk Manita (Médecin généraliste)

Comité d'organisation
au sein de l'Université Mahmoud el Materi
  • Mme Farah Hached (Vice-présidente)

  • Dr Mongi Hassouna (Doyen, Institut des sciences paramédicales)

  • Mme Nejiba Mganem (Directrice pédagogique adjointe, Institut des sciences paramédicales)

  • M. Chiheb Aoun (Secrétaire général adjoint)

  • Mme Meyssa Ben Saad (Coordinatrice Pôle Recherche & Innovation, Laboratoire Asyllia Polla)

  • Dr Halima Ben Hmad (Enseignante-chercheure, Laboratoire Asyllia Polla)

  • M. Moez Ben Said (Chargé de la communication)

  • Mme Sonia Ennaifer (Enseignante, Nutritionniste, Coordinatrice des Clubs UMM)

  • Mme Nourane Ben Amor (Etudiante, Présidente du Club Culturama)